Il est actuellement possible de préparer votre propre bière à la maison en disposant du bon équipement et en maîtrisant les différentes étapes. En effet, la préparation de cette boisson est également simple, mais nécessite du travail et, surtout, de la patience. Dans cet article, vous découvrirez les éléments importants du processus de fabrication de la bière afin que vous puissiez également vous y rendre chez vous.

Equipé d’un kit de brassage

Actuellement, pour préparer votre bière à la maison, il existe plusieurs façons de faire du brassage. Vous pouvez soit utiliser la méthode simple, soit passer par un équipement spécifique pour le brassage.

A lire aussi : Les règles de conservation du vin

Dans le premier cas, vous disposez d’une solution simple et prête à l’emploi : des ingrédients prébrassés sous forme de sirop. Il suffit de diluer la solution dans de l’eau tiède et de laisser fermenter le mélange. Ensuite, il vous suffit de mettre en bouteille votre préparation.

Dans le second cas, vous devez passer par les différentes étapes de la préparation de la bière et utiliser un kit de brassage. Ce dernier vous permet de brasser une quantité importante de bière grâce à divers matériaux pouvant être classés chez des semi-professionnels.

A découvrir également : 3 types de vitamines qu'on retrouve dans la bière

Procéder à la fabrication de la bière

Pour faire de la bière, il faut évidemment avoir tous les ingrédients et appliquer aux différentes étapes du brassage.

Ingrédients

Dans la recette traditionnelle, vous avez besoin de :

— malt

Le malt est une céréale (orge, blé, seigle…) qu’un malter a trempé et séché avant de mettre à la disposition d’un brasseur. C’est le malt qui provient du sucre contenu dans la bière, élément essentiel de la production d’alcool. Pour vous donner une idée, sachez que 5 kg de céréales sont nécessaires pour fabriquer 20 litres de bière.

— houblon

Sans houblon, une bière ne pouvait pas porter ce nom. Dans cette plante de la famille du cannabis, seul le fruit est utilisé dans la préparation pour donner à cette boisson son goût amer et équilibrer le niveau de sucre apporté par les céréales. En même temps, il imprègne la bière de parfums fruités et floraux.

— levure

La levure est peut-être l’ingrédient le moins présent en quantité, mais certainement l’ingrédient le plus important. Ce n’est pas le brasseur qui fabrique de la bière, c’est en fait cet ensemble de plusieurs souches de champignons de la famille des Saccharomyces cerevisiae qui transforme le sucre des céréales en alcool et en dioxyde de carbone (CO2). Pour 20 litres de bière, il faut environ 10 g de levure.

— eau

L’eau est le principal ingrédient de la bière. Son rôle est de rassembler les autres composants tout en altérant le goût grâce à son côté minéral.

Les étapes de préparation

— Concassage

La première étape du brassage consiste à écraser le malt afin de transformer les grains de céréales en farine légèrement grossière.

— Coller

Ici, vous mariez de l’eau avec du malt. Vous obtenez ensuite un liquide visqueux appelé Maiche ou Maische. En le chauffant à différents niveaux de température, vous activez les enzymes présentes dans le malt pour libérer un sirop (moût) composé de solides (drains).

— Filtration

Vous passez dans un filtre le sirop du malt, ce qui permet de séparer le moût des drains.

— Faire bouillir

Vous portez le must à ébullition, puis ajoutez le houblon et quelques autres ingrédients de votre millésime. (épices, par exemple). Cette étape rehausse les arômes du houblon.

— Refroidissement

Après avoir passé toutes les étapes de température lors de l’ébullition, vous mettez le moût dans un réservoir de refroidissement. Ensuite, vous remuez la préparation et laissez-la reposer pour que les solides se déposent au fond.

— Fermentation

Vous ajoutez la levure qui transforme le sucre en alcool et en CO2. Pour ce faire, vous pouvez utiliser soit la fermentation basse qui utilise de la levure à basse température (10 °C), soit la fermentation élevée réalisée avec des levures à des températures d’environ 20 °C.

— Garde

Une fois que le moût est transformé en bière, vous le conservez dans un endroit frais, jusqu’à zéro degré. Cette procédure vise à affiner le goût et la texture de la boisson. Le mieux, c’est que vous l’emballez dans des bouteilles en verre.